Les Amis de Saint Colomban

2015 : année saint Colomban

ManifesCouv-Programme-2015tations locales

À l’occasion du XIVème centenaire de la mort de saint Colomban, l’association des Amis de saint Colomban, l’unité pastorale de Luxeuil, la ville de Luxeuil-les-Bains et de nombreuses associations culturelles proposeront un large éventail de manifestations. Consulter le livret édité par la ville de Luxeuil.

« Construire l’Europe : Colomban et son héritage ».

Depuis 2008, les nouvelles découvertes archéologiques à Luxeuil-les-Bains et Annegray confortent les scientifiques à engager une relecture des textes anciens qui témoignent de Colomban, de son action et de son époque. Son rôle culturel, politique, socio économique au sein de la société mérovingienne commence à être abordé depuis quelques décénnies.
Les traditions chrétiennes de l’Europe ont traversé les siècles et le monachisme a contribué grandement à leur évolution et à leur transformation. An VIIe et VIIIe siècles, le monastère de saint Colomban et le monachisme luxovien ont eu un rôle majeur dans l’implantation du monachisme bénédictin… Le congrès sera officiellement inauguré le 20 septembre 2014, à 18 h.

L’unité dans la diversité : telle est la grande ambition du Projet européen. Nos histoires partagées constituent les fondations d’un avenir commun. De cet idéal européen, Colomban est reconnu depuis longtemps comme un symbole hautement significatif, lui qui a parcouru l’Europe il y a quatorze siècles, depuis son Irlande natale jusqu’à Bobbio en Italie, où il s’éteint en 615.

Dans une lettre écrite en 614, il exprime sa vision de Totius Europæ, d’une Europe formant une entité. Colomban a fondé quelques-uns des monastères les plus importants de l’Europe occidentale. Dans des contextes politiques très divers, ils sont devenus les jalons de réseaux économiques et intellectuels, bases d’une culture commune et prémices de l’Europe moderne.

Le projet international « Construire l’Europe : Colomban et son héritage » vise à mieux connaître son apport au patrimoine et à l’identité européens, au travers des récentes études menées en archéologie, histoire, histoire des arts, architecture, linguistique et iconographie.

Depuis 2008, des chercheurs d’Irlande, France, Italie, Suisse et Royaume-Uni ont participé à ce projet : ils ont mené en concertation des recherches archéologiques et géophysiques, des chantiers-écoles, des colloques et ateliers divers. Cette collaboration internationale apporte des connaissances renouvelées et ouvre des perspectives inédites sur cette période capitale pour la formation de l’Europe. En 2015, année du quatorzième centenaire de la mort de Colomban, l’ensemble de ces travaux sera présenté au public le plus large.

À un moment décisif de la fondation de l’Union Européenne, en juillet 1950, des dirigeants européens se sont retrouvés à Luxeuil-les-Bains pour commémorer la naissance de Colomban. Lors de cette rencontre, Robert Schuman déclara que Colomban était « Le saint patron de tous ceux qui aujourd’hui cherchent à construire une Europe unie. »

Près de 80 scientifiques (professeurs d’université, archéologues, chercheurs) travaillent depuis plusieurs années pour apporter leurs contributions à ce Congrès de 2015. Trois colloques sont programmés à Bangor (Irlande du Nord) du 22 au 24 mai 2015 ; Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) du 17 au 20 septembre 2015 ; Bobbio (région de Piacenza, Italie) 21 et 22 novembre 2015.

Le programme des colloques sera bientôt en ligne. Il est prévu une publications des actes après 2015.

Une réflexion au sujet de “2015 : année saint Colomban

  1. Pingback: Making Europe: Columbanus 615 - 2015 - Medieval Histories